Voix d’Occident.

 Se découvrir à travers sa voix.

L’Être humain est un instrument de musique à souffle 

dont le son est la voix.

Un instrument extrêmement sensible.

Un son aux nuances infinies qui racontent notre histoire de vie, et comment nous la vivons.

Parfois, nous aimons ces sons. Souvent ils nous dérangent ou nous les détestons.

Or, notre voix, c’est nous.

Être en conflit avec sa voix signifie être en conflit avec soi.

Cependant, il est possible de travailler à la réconciliation.

Nous pouvons libérer ces énergies vocales qui semblent se réfugier dans des ténèbres qui nous échappent.

L’Occident de la voix désigne ces zones d’ombres.

Elles sont souvent inconscientes.

Elles sont le fruit de notre mental.

Elles occultent notre perception de l’être que nous sommes.

Le travail de la voix ̶ et du souffle qui la nourrit ̶ invite à explorer les sons inouïs, insoupçonnés, qui gisent en nous.

Pour en libérer la force de Vie.

Et cheminer vers la paix.

Esprit du travail de la voix et du souffle

On l'aura compris, il n’est pas question ici de cours de chant.

Il s’agit d’aller à la rencontre des nœuds inscrits dans notre corps par le mental et d’aider l’énergie qui y est bloquée à se remettre en mouvement. Pour ce faire, nous disposons d’outils, physiques et respiratoires.

Ceux-ci permettent d’une part, via la sensation, de prendre conscience des tensions qui nous habitent, et d’autre part, via le son de la voix, d’en exprimer l’énergie. Et ainsi la libérer de la carapace qui l’enferme.

Il n’est aucunement demandé de raconter notre histoire de vie avec des mots. Cela n’est pas nécessaire. Le son de la voix s’en charge.

Le travailleur de la voix va alors découvrir qu’il y a en lui une multitude de sons qui dévoilent des facettes souvent totalement inconnues. Il s’agira d’apprendre à les accepter, sans jugement aucun, pour en apprécier la richesse intérieure.

Et, peu à peu, l’instrument que nous sommes va retrouver l’harmonie d’une lutherie, d’une architecture interne plus juste. En adéquation avec notre être.

Les séances

Une séance de travail dure entre 45 minutes et 1 heure.

Le travail commence toujours en séances individuelles, de manière à permettre au travailleur de la voix de pouvoir vivre en toute liberté les émotions parfois très fortes qui peuvent surgir.

Une première séance permet de faire l’expérience du travail et d’être en mesure de décider éventuellement de le poursuivre.
Ceux qui le désirent pourront par la suite rejoindre un groupe mensuel.
Les séances se déroulent sur rendez-vous à L'ATELIER DE LA VOIX a.s.b.l., au numéro 27 de la rue Wathère-Dewé, à Liège (4000).

Si vous souhaitez obtenir davantage d'infos à propos des séances de travail de la voix, veuillez contacter Jean Claude Piérot par e-mail ou par téléphone.

Contactez-nous